Braille Log - logoBraille Log

La ponctuation

Introduction

Ce chapitre, qui traite de la ponctuation, vous présente les deux dernières séries déduites de la première. La dernière de ces deux séries ne compte d'ailleurs que deux caractères.

La deuxième série a été obtenue en ajoutant le point 3 à chaque caractère de la première.

La deuxième série a été obtenue en ajoutant le point 3 à chaque caractère de la première

Les signes

Ayant épuisé les possibilités d'ajout de points de la ligne du bas, nous sommes dans l'obligation d'user d'un autre procédé pour obtenir une nouvelle série à partir de la première. C'est possible : nous allons translater chaque caractère de cette première série d'un rang vers le bas pour représenter, dans l'ordre, les ponctuations suivantes : virgule, point-virgule, deux-points, point, point d'interrogation ou, dans le corps d'un mot : début de mise en évidence d'une séquence (utilisé essentiellement par les scolaires), point d'exclamation, guillemet, parenthèse gauche, fin de mise en évidence dans un mot (ce symbole est symétrique de celui placé au début de la partie mise en évidence), et parenthèse droite.

En résumé :

La virgule est représentée par le point 2.

Le point-virgule est représenté par la combinaison des points 2 et 3.

Le signe "deux points" est représenté par la combinaison des points 2 et 5.

Le point est représenté par la combinaison des points 2, 5 et 6.

Le point d'interrogation est représenté par la combinaison des points 2 et 6. Il est rappelé que cette combinaison, dans un mot, signifie que ce qui suit, jusqu'au symbole qui en indique la fin, est mis en évidence.

Le point d'exclamation est représenté par la combinaison des points 2, 3 et 5.

le guillemet (gauche ou droit) est représenté par la combinaison des points 2, 3, 5 et 6.

La parenthèse gauche est représentée par la combinaison des points 2, 3 et 6.

La fin de la partie mise en évidence dans un mot est symbolisée par la combinaison des points 3 et 5.

La parenthèse droite est représentée par la combinaison des points 3, 5 et 6.

Dans la première série, deux caractères ne contiennent que des points de la première ligne ; il s'agit de a et c qui peuvent être translatés de deux rangs vers le bas pour représenter respectivement l'apostrophe et le trait d'union.

En résumé :

L'apostrophe est représentée par le point 3.

Le trait d'union est représenté par la combinaison des points 3 et 6.

Dans l'écriture imprimée des voyants, que les aveugles appellent le "noir" quelle que soit sa couleur, les signes de ponctuation doubles comme le point-virgule, les deux-points, le point d'interrogation, le point d'exclamation, sont toujours précédés et suivis d'une espace.

En braille, ces signes ainsi que la virgule et le point, suivent toujours, sans espace, le dernier caractère de la séquence qu'ils terminent.

Quant aux signes d'enserrement comme les guillemets et les parenthèses, celui qui est en tête est précédé, et non suivi d'une espace. Celui qui termine la séquence enserrée suit, sans espace, le dernier caractère de cette séquence ; une espace le sépare de ce qui suit.