Braille Log - logoBraille Log

Généralités

Le système Braille, inventé, comme son nom l'indique, par Louis Braille (1809-1852) est un code de représentation par des points en relief des textes que les aveugles peuvent produire et relire.

Chaque caractère braille est un ensemble de points pris parmi six points répartis sur deux colonnes de trois points.

Ces deux colonnes sont distantes d'environ 2,5 à 2,8 millimètres et leur hauteur est double de cette distance. Il en résulte que, sur une même ligne ou colonne la distance entre deux points contigus est la même (2,5 à 2,8 millimètres).

Dans une ligne d'écriture, la colonne de droite d'un caractère est distante de celle de gauche du caractère suivant d'environ 3 à 3,2 millimètres. On remarque donc que la distance entre deux caractères est supérieure à celle qui sépare les deux colonnes d'un même caractère.

Pour faciliter la compréhension de tout ce qui va suivre, nous allons prendre l'habitude, comme le font les aveugles, d'attribuer à chaque point un numéro de la manière suivante :

L'écriture manuelle du braille se fait au moyen d'un poinçon et d'un dispositif de guidage appelé "tablette". Ces deux outils sont proposés à la vente par l'association Valentin Haüy.

Le support à embosser (papier ou bande adhésive) est placé sur la tablette entre des fenêtres rectangulaires contre les bords desquelles s'appuiera le poinçon et une plaque comportant des alvéoles hémisphériques destinées à recueillir les points obtenus par enfoncement du support.

On note donc que, pour obtenir des bosses, on fait des creux, ce qui signifie que l'on va écrire de droite à gauche tout comme le typographe d'autrefois composait sa page de caractères en plomb avant qu'elle serve à l'impression. Rassurez-vous, cette écriture de droite à gauche ne pose aucun problème : le poinçon, tenu dans la main droite, rencontrenaturellement d'abord l'extrémité droite de la ligne qui est constituée de la première colonne du premier caractère, c'est-à-dire celle qui est constituée des points 1, 2, 3. Connaissant les numéros des points qui composent le caractère que l'on veut écrire, il suffit de placer le poinçon d'abord au-dessus du point 1, et l'enfoncer s'il appartient au caractère que l'on veut écrire, puis de descendre le long de la première colonne pour faire la même chose avec les points 2 puis 3 et de passer ensuite à la deuxième colonne pour embosser ceux des points 4, 5, 6 qui font partie de ce caractère. On continuera en passant au caractère suivant et ainsi de suite. La répétition de cet exercice fera rapidement naître des automatismes qui rendront vite cette tâche moins fastidieuse. Vous n'hésiterez plus alors à marquer des étiquettes adhésives vous permettant ainsi d'être autonome pour identifier des objets ; vous pourrez aussi facilement classer votre courrier en marquant les enveloppes en braille dont la présentation constitue la suite de ce document.

Dès que vous aurez embossé un premier caractère, il vous faudra apprendre à le reconnaître par la perception tactile. Pour cela, extrayez le support embossé de la tablette et retournez-le de droite à gauche devant vous puis posez délicatement la pulpe d'un index et déplacez-la latéralement en la maintenant parallèle au bord gauche de ce support à la recherche des points que vous venez de produire. Vous devez vous entraîner jusqu'à obtenir la reconnaissance, en une seule palpation, de l'ensemble des points qui composent le caractère écrit. Vous pourrez ensuite multiplier les exercices en faisant la même chose sur une suite de caractères que vous allongerez au fur et à mesure de vos progrès. Il faut, au moins au début, s'imposer des exercices quotidiens d'écriture et de lecture. Je vous en proposerai dans la suite de ce document.