Braille Log - logoBraille Log

Chiffres et signes opératoires

Grâce aux exercices d'écriture avec le poinçon et de lecture, nous avons acquis une connaissance quasi complète du code braille intégral, c'est-à-dire celui qui consiste à faire correspondre une représentation braille à chaque caractère de l'écriture des voyants.

Il nous manque cependant une chose essentielle : comment écrit-on les nombres et les signes opératoires ?

La valeur de base affectée à chaque combinaison braille, à l'exception du point 6, ayant été décrite sans que soit évoquée la notion de chiffre ou de signe opératoire, il va falloir modifier la valeur de 10 combinaisons pour obtenir les chiffres de notre numération décimale. Il va falloir en faire autant avec cinq autres combinaisons pour obtenir les signes "plus", "moins", "divisé par", "multiplié par" et "égal".

Nous avons vu, au chapitre précédent, que les combinaisons "4, 5" et "5" sont des modificateurs qui permettent d'affecter une nouvelle valeur à une combinaison déjà associée à une valeur comme la lettre e qui devient "euro" lorsqu'elle est précédée du modificateur "4, 5", ou la lettre o qui devient "degré" lorsqu'elle est précédée du modificateur "5".

Eh bien, il nous reste la combinaison constituée du seul point 6 qui va pouvoir servir de modificateur mathématique, c'est-à-dire que ce modificateur va affecter sa valeur mathématique à chaque caractère qui lui succède dans la séquence précédant une espace.

Il ne reste plus qu'à choisir les combinaisons qui vont représenter les chiffres ainsi que celles qui auront valeur de signe opératoire.

Les chiffres et les signes opératoires

La dernière combinaison de la troisième série de 12 ("3, 4, 5, 6") représentera le chiffre zéro dans une séquence précédée du point 6.

Les chiffres de un à neuf seront représentés, dans les mêmes conditions, par les 9 premières combinaisons de la quatrième série.

En ce qui concerne les signes opératoires, ils seront pris parmi les combinaisons dont la valeur de base est un signe de ponctuation.

En résumé, précédés du point 6,ou dans une séquence commençant par ce même point 6 :

0 est représenté par la combinaison "3, 4, 5, 6".

1 est représenté par la combinaison "1, 6".

2 est représenté par la combinaison "1, 2, 6".

3 est représenté par la combinaison "1, 4, 6".

4 est représenté par la combinaison "1, 4, 5, 6".

5 est représenté par la combinaison "1, 5, 6".

6 est représenté par la combinaison "1, 2, 4, 6".

7 est représenté par la combinaison "1, 2, 4, 5, 6".

8 est représenté par la combinaison "1, 2, 5, 6".

9 est représenté par la combinaison "2, 4, 6".

"plus" est représenté par la combinaison "2, 3, 5".

"moins" est représenté par la combinaison "3, 6".

"multiplié par" est représenté par la combinaison "3, 5".

"divisé par" est représenté par la combinaison "2, 5".

"égal est représenté par la combinaison "2, 3, 5, 6".

Remarque. Attention : Le modificateur mathématique indique que toute la séquence qui le suit, jusqu'à la prochaine espace, prend sa valeur mathématique, c'est-à-dire qu'il n'est nullement nécessaire de le répéter devant les caractères pouvant prendre une valeur mathématique. Ce qui précède reste valable si la séquence concernée ne se compose que d'un seul caractère. Par exemple :

"deux plus un égale trois" s'écrit : "6", "1, 2, 6", "2, 3, 5", "1, 6", "2, 3, 5, 6", "1, 4, 6".

"prix d'achat plus bénéfice égale prix de vente" s'écrit : prix d'achat espace "6", "2, 3, 5", espace bénéfice espace "6", "2, 3, 5, 6",espace prix de vente.